Le blog poétique de LUOBER

Retrouvez ici, poèmes, articles et passions culturelles de votre héros,
ainsi que toute la petite histoire de la trilogie et autres anecdotes.

Hésitations



Tout comme la poésie
Parfois la peau hésite
On peut la mordiller
Ou parfois l'effleurer
Comme à l'escrime
Petit succès d'estime
L'amour a plusieurs touches
A la fin de l'envoi, je couche

Mais avant d'entrer dans la ruche
Il y a toutefois pas mal d'embûches
Pour aller rejoindre la reine aiguillon
Il faut souvent en connaître un rayon
Caresser l'essaim
Atteindre ​les cimes
Goûter au doux miel
Et à tous les délices

Pour s'adonner au rite
Il faut souvent du mérite
Les mots font cent rimes
Mais nos coeurs s'enrhument
Nos sentiments font barrage

Maintenant comme à tout âge
Même si l'inspiration nous habite
Bien souvent la messe est dite

Avec toi, coucher sur une page
Premier soir, premier ouvrage
Quand l'homme de lettres agit
La femme découvre son anatomie
Sans plus attendre, belle Balzacienne
A la lueur de ma bougie, je te ferai mienne
Et, sans hésitations aucune,
Cette nuit, je te ferai lune



Nuit 2

Tout ce qui doit...



Tout ce qui doit arriver, arrivera
Sur la ligne, sur le fil qui cassera

Tout ce qui doit dériver, dérivera
Sur les flots qui s'écoulent, là-bas

Tout ce qui doit résister, résistera
Même au temps, à la mort, parfois

Tout ce qui doit s'effacer, s'effacera
Sur l'ardoise de nos vies, on réécrira


Tout ce qui doit renaître, renaîtra
Et s'accumulent les actes, le karma

Tout ce qui doit être et qui sera
Un jour, tu verras, on s'aimera

Comme ces dix doigts portés par nos mains
Sur lequel on compte pour aller plus loin




Karma 


 

 

Des livres et moi


Avec ou sans Bible à bout de bras
Seigneur, des livres et moi

Avec du sang sur les draps
Saigneur, des livres et moi


Quand la vie est pesante parfois
Lourdeur des livres en poids


Avec l'espoir qui renaît chaque fois
Ami lecteur, garder la foi

J'écris pour toi, je crie cent fois
Les mots me mettant en joie

Quand ma langue enfin se délie
Et qu'avec ta bouche, elle s'unit
Je me sens fou, je me sens roi
Au dernier chat pitre, délivrez-moi



Livres 1





 

Je n'ai pas su




Je n'ai pas su te dire : je t'aime
​Sauf à quelques matins blèmes

Je n'ai pas su retenir l'amour
Ni toutes mes leçons du jour

Je n'ai pas su vaincre le temps
Désormais, le sablier m'attend
Je n'ai pas su garder l'humour
A cause de mauvais calembours

Je n'ai pas su planter les mots
Parfois, ils m'ont fait défaut
Je n'ai pas supplanté certains
Qui pourtant étaient malsains

Je n'ai pas su porter le fardeau
Je l'ai trouvé souvent trop gros
Je n'ai pas supporté l'absence
Même quand elle fut délivrance

Je n'ai pas su poser les hypothèses
Qui auraient résolu tant de malaises
Je n'ai pas supposé qu'il viendrait
Le grand moment de vérité

Je n'ai pas supplié les gens
Comme un origami élégant
Je n'ai pas su plier le roseau pensant
Qu'il fallait parfois plus que le vent



Visage

Au festin de la vie



Au festin de la vie, me repaître des mets, quel délice
Boire à la coupe éternelle, vider entièrement le calice
Et, au chevet de mes longues nuits, espérer l'insomnie
Pour enfin épuiser mon corps si débordant d'énergie
Mu par une force invisible, j'irai conquérir ton coeur
Cible si difficile que je vise de mes flèches de douceur



Festin

Sur les bords de l'enfance



Mon enfance, viens, viens tout contre moi
Que tu t'endormes au creux de mes bras
Tu verras, nous serons si bien tous les deux
J'ai pour toi de tendres et de doux aveux​

Mon enfance, écoute, écoute ma voix
Que tu te rappelles toutes mes joies
Nous marcherons dans les souvenirs
Et grâce à toi, nous saurons grandir​

Sur la plage bleue des doux bords de mon enfance
S'échoue en vagues, les souvenirs de l'abondance
Cet océan de miel si sucré
Que rien ne pourra effacer



Bretagne 2

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site