Obscurité




Au commencement, j'avais la tête là-haut dans les étoiles
Mais qu'ai-je fait de mon navire amiral et de ses voiles ?
Peu à peu, pas à pas, la toile de mon ciel s'est obscurçi
J'ai eu parfois l'impression d'être passé à côté de ma vie

Mon coeur n'est qu'un volcan, ma tête n'est que tempête
Dans cette volonté inébranlable, oui souvent je m'entête
Désormais, je n'ai que peu concédé à ce que je suis devenu
Souvent, certains croient faire face à un homme inconnu 

Que me réserve la Source derrière cette longue nuit ?
J'écrirai le temps, j'écrirai la passion, j'écrirai l'ennui,
J'écrirai le bruit que fait le silence quand il nous détruit.
Que me réserve mon âme dont les contours s'enfuient ?



Nuit

 

 

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×