Mi-figue mi-raisin



Bien souvent mi-figue, mi-raisin
La vie n'est jamais carton plein
Trop souvent mi-fugue, mi-raison
Dans toutes nos mauvaises saisons
Que l'on voudrait pourtant fuir
Où l'on se dit qu'il faut partir
Quand le travail nous travaille
Que notre mental parfois déraille
Quand les nuits ne sont pas câlines
Et que la base reste très alcaline
On devient alors acide été comme hiver
Dans ces longues traversées du désert
Néanmoins la vie reste belle à vivre
Sous le soleil ou même dans le givre 
Mais quand la mort affamée, inéluctable 
Fait, peu à peu, du vide à notre table
Il faut trouver en nous toute la force
Pour que la pompe de la vie se réamorce
Et dans la douleur ou dans l'absence
Dans le bruit ou dans le grand silence
Restons dans l'acceptation et la gratitude
Nos vies futures dépendent de notre attitude
Et tous les fruits que nous récolterons demain
Seront doux au palais qu'ils soient figues ou raisins




17063359

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site