Les hommes



Les Hommes sont mauvais
Les Hommes sont bien pire
Qu'animal vivant dans nos forêts
Quand entre eux ils se déchirent

Les Hommes sont la nuit et les obscurantismes
Ils sont l'intolérance, la peur et le racisme

Les Hommes sont cruels
Dans tous leurs délires
Ils sont emplis de fiel
Ils colportent leur ire

Les Hommes sont aveugles à la divine lumière
Ils avancent dans l'ombre oubliant leurs prières

Oui les Hommes sentent le sang
Bien plus que que les vampires
Ils sèment la mort à tout moment
Si violents qu'on ne peut les décrire

Les Hommes sont le feu, les Hommes sont la guerre
Ils crachent sur leurs frères et malmènent la Terre

Et derrière toute cette folie qui divise le monde
Il y a pourtant des Hommes qui nous réconcilient
Avec l'espèce, en véhiculant tant de bonnes ondes 
Portant l'espérance car ils sont pleins d'empathie 


Et même si l'on trouve souvent qu'elle est longue la nuit
Ne jamais désespérer de l'Homme car la Femme est en lui




Mal



  

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site