Le plaisir de la langue



Phrases éblouissantes éclairant nos nuits
Tournures et rhétorique qui cassent l'ennui
Porté par ce divin délice conduisant si haut
Je me laisse gagner par la musique des mots
J'admire cette merveilleuse habileté de la plume
Ecrits qui nous transportent et nous consument
De ce délit, je me délecte tel  un petit être infect
Qui à lui seul est une secte, voire un petit insecte
Sans vraiment être Kafkaïen, un brin païen
Ou malin comme une belette ou un Rabelais
Gravir la montagne ou la tour de Montaigne
En allant voir si la fameuse rose est éclose
Dans la poésie de maître Ronsard qui s'expose
Aux oreilles de Cassandre, juteuse mangue

Fruit défendu, pourfendu, plaisir de la langue
Qui roule sur les Mots passants, hors-la-loi
Déclenchant vers l'aine des sensations de joie
En voyant les reins beaux, de l'air, il me faut




Langue

 
  

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site