La Liberté coûte chair

(à mon oncle Jack, mort à 20 ans en 1944)




La Liberté coûte chair à l'homme
Ici, on tombe comme des pommes
Le jeu des barques en fin de nuit
Tu débarques pour y laisser ta vie

La Liberté coûte chair à l'homme
Ici, on meurt ou c'est tout comme
Sur cette plage rougie de Normandie
Pères, fils et frères d'armes, tous unis


Pauvres enfants, pauvres hommes
Il n'y a que la mort devant en somme
Sur cette page de l'Histoire d'un pays
Où les alliés ont lutté contre les nazis

La Liberté coûte chair en gouttes de sang
Venus se répandre de tant de pays par l'océan
La guerre est une barbarie, un monstre géant
Qui dévore le corps et l'âme de tous vos enfants


La Liberté coûte chair et c'est un grand sacrifice
Quand sur l'autel de la Mort, on immole nos fils

Si la Faucheuse en juin a usé de sa faux
Et si la mémoire un jour nous fait défaut
Ne jamais oublier tous ces pauvres héros
Qui chargés de jeunesse ont posé le fardeau



Plage



 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site