La cerise



Quand la fin de nuit alourdit encore nos paupières
Que c'est déjà aujourdhui et que n'est pas résolu hier
Je m'avance pour affronter une autre journée grise
Et je la vois, posée sur la corbeille, cette rouge cerise
Elle est éclatante, charnue, fille de la nature éternelle
Je la porte à ma bouche délicatement, saveur charnelle 
Et elle s'offre tout à moi, intensément, juteuse, pulpeuse
Son puissant nectar éveille mes sens, elle est savoureuse
Je ressens alors la terre, le verger, surtout l'arbre qui l'a portée
En moi quelque chose s'éveille. Ô, oui, tu seras une belle journée



Cerise
 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×