Je pars à Doxe



J'ai aimé cette vie qui m'a tant donné
Sans toutefois vraiment tout me livrer
Et quand  mon heure viendra à sonner
Je la quitterai pourtant sans un regret
J'aurai mis des années à en faire le tour
Le tour du monde et le tour de l'amour
Mais peut-on aller au bout sans détours
Au bout de soi, de ses nuits, de ses jours
Au bout de ses choix, de ses rêves parfois
Trouver son chemin et y tracer sa voie
Y laisser quelques petits cailloux lisses
Pour un Petit Poucet, pour toi, mon fils

J'ai aimé cette vie qui m'a emprisonné
Sans toutefois vraiment me délivrer
J'ai scié des barreaux pour m'échapper
Des conventions et des fausses vérités
Et je pars à Doxe en voyage d'affaire
Jeu, participe passé, été comme hiver
Je n'ai pas voulu me laisser enfermer
Voire, tout simplement, être étiqueté
On peut croquer la pomme avec élégance
Tout en ne se fiant pas aux "appâts rances"

En poisson et anguille qui se faufilent
Pour aimer sans se découvrir d'un fil
Loin des jugements de certains hommes
On ne se fait pas en un jour comme Rome
 
J'ai aimé cette vie et certaines femmes
J'ai touché le feu affolé, touché la flamme
J'ai été beau dans leurs yeux ou leur coeur
J'ai tant combattu pour vaincre mes peurs
Et si la chandelle de l'amour parfois vacille
La Liberté reste toujours la plus belle fille
Je pars à Doxe les bras chargés de présent
Et je laisse mon passé au fond de l'océan
Je n'ai pas cherché à être homme parfait
Mais simplement à être moi, à être vrai
Et mon âme quand elle se sera envolée
Ne revendiquera que cette authenticité



Pomme orange
 











 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site