A la croisée des maux



Pose le vent à mes pieds
Dose le temps par palier
Quelle rose rouge t'a piquée
Quelle mouche t'a enrhumée
Tu te laisses porter, emporter
Par le flot d'une vie trop pressée


L'amour s'engouffre derrière mes mots
Et ressort par la bouche de mes trop
Et même si parfois je n'en fais pas assez
Pourtant ce que j'en fais détonne en vérité
Sur le chemin roux de tous nos automnes
J'écoute le bruit de la chute des pommes
Derrière mes maux, parfois je ris jaune

Et mon attraction vaut celle de Newton

Tant de choses que l'on nous reprend
Faisons des pauses avant d'être grand
Demain, quelle mort sûre nous attend
Traces dans notre chair, notre sang
Remonter le chemin de nos descendants
Y laisser la porte entrouverte du temps


Mais tu verras, derrière mes mots
Le monde te semblera plus beau
Et même si parfois tu en as marre
Ma jolie, jolie fleur de nénuphars
Ecoute au loin la voix de l'univers
Tel un écho, la lumière d'un phare
Rebondit pour éclairer mon propos
Oui, je me cache derrière mes mots

A la croisée des mots, perdu dans les hautes herbes
Je ne suis vraiment pas le meilleur exemple à suivre
A la croisée des maux, oui, j'ai cru six verbes 
Résister, Avancer, Croire, Rêver, Aimer, Vivre




Croisee


 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site