Dans les mots, scions...

 

Tel un panier percé, cette bien vieille anse
Nous laisse apporter demain avec l'âme hors
Du corps qui s'effrite dans une huile rance
Eteins celle qui pourtant est pure brillance
J'en ai vu des gens passer, larmes à gauche
De la faucheuse adroite, L'as tue, scieuse
Qui coupe à pique la bûche minée, ras le bol
Dors sur tes deux roues comme un fier paon
Dans les mots, scions la branche qui nous porte
Faisant copeaux des sentiments qui nous transportent


Branche

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×