Chaque jour un poète...


 

Chaque jour un poète naît, un poète meurt
Des étoiles filent. Hantes-tu mon coeur
Fantôme de l'amour, je suis ton disciple
Chaque jour un rêve paraît puis se dissipe

Chaque jour est nouveau et fait un peu peur
Nous, les apprentis, en quête de bonheur
Car tout recommence au matin de la vie
Chaque nuit finit aux portes du paradis 

Chaque homme, chaque femme s'unissent
Dans tous ces drames qui nous hissent
Vers les lumières des grandes magies
Chaque amour porte en lui un peu d'infini

Chaque jour un poète pleure ses amours perdus
Et avec tous ses mots révélés, il se mettra à nu
Poète trempe ta plume et n'oublie pas d'aimer
Car chaque jour tu mourras pour notre éternité



Lever

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site