Ce dé passé



Nous passons, repassons, ressassons le passé
Sans faire de plis sur la planche à trépasser
Devoir soulever le couvercle avec panache
Pour voir sous le ver, plancher des vaches,
Creusant profondément notre chair qu'il arrache
Mais notre âme est légère comme plume d'Apache
Et le temps invisible s'écoule tandis qu'on s'écroule
Le dépressif s'enfonce et puis disparaît dans la foule
Le dépassé par les événements, le dé pipé bien souvent
Se dépasser pour pouvoir jouer un rôle au présent
Dans l'informe Nation bombardée d'informations
Les six faces s'effacent, tout n'est qu'une illusion



Des

 

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site