Spiritualité - Esotérisme


"Le Destin n’est pas fait pour nous écraser ni pour nous punir. 
Il est là pour nous faire grandir"


***

"La spiritualité n'est pas un système religieux ou une philosophie culturelle.
Elle est une fonction naturelle vivante de l'être humain.
Elle est indépendante de toute croyance, religion ou dogme.
Elle consiste à reconnaître l'existence de notre Moi véritable,
de notre essence intérieure, 
et à apprendre à nous laisser guider par elle.
C'est donc la découverte d'une autre dimension de nous-même,
une partie lumineuse, puissante et grandiose,
qui ne demande qu'à être développée par l'expérience.

Lorsque nous sommes en connexion avec elle, elle transforme notre état intérieur
qui se caractérise alors par la joie et la liberté.
Elle transforme aussi nos sensations corporelles,
car elle agit comme une Source d'énergie et élève notre état vibratoire.
Nous sommes invités à réaliser cet état en observant les jeux de l'égo,
ses résistances, et en cultivant la confiance et le lâcher-prise.
Des clés pratiques telles que l'observation de nos sentiments et la méditation sont suggérées."

***
 

Spiritualité et développement personnel

 

***
L'estime de soi

***


Ames soeurs - flammes jumelles

***

Différences entre âmes sœurs et partenaires de vie

***

L'ancrage

***


Anges gardiens

***

Démonologie

***

La voie de l'ésotérisme

***
L'initiation

***


L'empathie

***

 

LES AMES SOEURS
(Par Naelya)

Dans chaque vie, on retrouve des âmes, des êtres qui sont là pour nous faire avancer. Ils sont sur notre chemin parfois pour nous faire prendre conscience de notre divinité, pour nous faire comprendre nos erreurs passées et les transcender, les mettre dans la Lumière, dans l’Amour De Dieu. Certains êtres vont croiser notre route l’espace d’un moment, juste le temps de semer une graine qui germera en son temps – parfois très vite, parfois dans un temps plus long – D'autres êtres sont là pour que nous soyons, nous-mêmes, leur guide jusqu’à leur propre envol ; d’autres encore sont là pour montrer, pointer du doigt une partie de soi qui reste dans l’illusion… jusqu’à ce que l’on comprenne que ce n’était qu’un scénario voulu pour être transcendé dans l’Amour et la Lumière, D’autres êtres croiseront notre route durant un laps de temps déterminé pour nous faire prendre conscience de la vraie valeur de l’Amour Inconditionnel, de la Lumière, du Pardon, de notre véritable Identité Divine et ne pas être dans l’illusion ou prenant pour réalité une pièce de théatre que l’on joue !​

L’Etre humain est conscient de sa personne, de son espèce de vie, mais il s’identifie trop à ce qu’il pense être la réalité, il est et reste dans l’illusion, dans la pièce de théatre qu’il est en train de jouer, il n’est qu’une facette d’un morceau de cristal qui brille sous l’effet du soleil, comme par magie, alors qu’en réalité il est un être divin à part entière dans un corps de chair, dans un corps humain, il est un Tout en lui, il contient tout l’univers en lui, comme lui est dans tous les univers, l’être humain en général ne prend pas assez conscience de toutes ses possibilités, il les étouffe, il ne les laisse pas s’exprimer, il ne laisse pas assez s’exprimer sa petite voix intérieure, son âme qui a envie de parler à travers sa bouche, ses mots, il ne fait pas assez confiance à sa toute première intuition, subtile, fugitive, mais qui est son être divin en action !

La beauté, la magie de la Vie, c’est cela : reconnaître que chacun, chacune est un être divin à part entière, que chaque être humain, quel qu’il soit, peut tout créer :

- on peut donc choisir entre le bonheur et la souffrance, selon de quel côté de la balance on se penche,

- on peut choisir de vivre sa divinité ou on peut choisir de vivre dans l’illusion,…ce qui engendrera automatiquement des souffrances, des douleurs soit physiques, soit

- on peut donc choisir d’être bien d’être centré, d’apporter sa Lumière et son Amour plutôt que de vivre dans l’émotion

- on peut donc choisir d’avancer sur le chemin de la Lumière et de l’Amour, pour aller vers l’Unité, ou on peut choisir de stagner… dans un confort illusoire….

- On peut choisir d’être soi, ou bien d’être une victime…et se plaindre, sans rien faire,

On a toujours le choix (on peut appeler cela aussi : avoir le libre arbitre) : souffrir…. ou bien ouvrir son cœur à l’Amour, à Dieu Père/Mère, à l’Unité, à la Source.

Tout est Perfection, manifestation de l’Unité, de Dieu Père/Mère, Tout est fluide, Tout est en Soi, Ne pas s’identifier à l’illusion, aux illusions, aux émotions, tout est là : Rester centré en son cœur Unifié, en son Centre, et émaner l’Amour, la Lumière, rien d’autre à faire ! juste Etre…. Et émaner !

Les Ames Sœurs :

Certains êtres se trouvant sur notre chemin s’appellent des âmes sœurs, parfois elles peuvent être des flammes jumelles, mais souvent ce sont des âmes sœurs qui sont là pour nous épauler, s’aider mutuellement,

Les âmes sœurs sont issues d’une même famille d’âmes, on se retrouve de vies en vies, soit dans la même famille terrestre ou en tant qu’ami(e) ou autre.

Parfois une ou plusieurs âmes sœurs sont là aussi pour nous aider dans tel évènement de notre vie, pour travailler avec notre flamme jumelle dans tel chakra qui a du mal à être équilibré !

On est et reste toujours dans le même groupe d’âmes, de vies en vies et on se retrouve à un moment donné !

Les flammes jumelles :

Elles aussi se retrouvent de vies en vies, mais sont là pour travailler plus spécifiquement tel ou tel chakra .

Les flammes jumelles font travailler plutôt un état de conscience en particulier, lié à chaque chakra :

Exemples

Le chakra racine , : la flamme jumelle aidera à ce que son autre flamme soit stable, l’aidera à se construire, à se sentir en sécurité, à rester dans la matière, à fusionner son corps de matière avec l’Energie divine qui commence à se développer dans son corps physique ,elle l’aidera à bien s’ancrer dans la terre, au lieu de s’envoler….

Le chakra sacré : la flamme jumelle aidera son autre flamme à donner la vie ( la reproduction), à s’épanouir, l’aidera à respirer par le hara, (le ventre) à ressentir avec son hara tout ce qui vient de l’extérieur, toute l’énergie extérieure , le lâcher prise de l’égo,

Le plexus : c’est le « je » donc la flamme jumelle aidera son autre flamme à extirper les émotions enfouies dans le plexus, elle l’aidera à s’affirmer, à se dépasser, à être libre, sûr(e) de lui ou d’elle, confiant(e) en lui ou en elle , au lieu de jouer la victime, le déni, ou d’être dans le pouvoir ou l’égo,

le chakra du cœur : la flamme jumelle est là pour aider son autre flamme à ouvrir son cœur, à l’amplifier, à faire ressurgir l’Amour du divin, à accueillir l’Amour, à savoir donner mais aussi à recevoir, à savoir accepter ce que l’autre, les autres disent, à ouvrir en grand son cœur pour qu’il devienne un réceptacle de l’Amour Divin,

Le chakra de la gorge : la flamme jumelle aidera son autre flamme pour qu’elle puisse s’exprimer sans crainte, s’affirmer, au de-là de ses difficultés à le faire, à le dire, elle l’aidera à faire en sorte qu’elle puisse s’exprimer dans un langage clair et net, au lieu de garder en lui/elle ce qu’il ou Elle n’osait dire !….

Il faut laisser la fluidité se faire, laisser couler l’eau de la rivière, peu importe le flot, le débit de l’eau, il faut rester dans la fluidité, surfer au-dessus de l’eau, se laisser faire, se laisser emporter, se laisser glisser, au lieu de nager à contre courant, en même temps que l’eau,

Le 3 e œil ! la flamme jumelle aidera à « percevoir (percer pour voir » , à regarder , à voir avec une autre acuité, un autre regard, une autre vision intérieure, à devenir créatif, à avoir de l’intuition, développer certaines perceptions !

Le Coronal : la flamme jumelle du coronal aidera l’autre flamme à devenir UN, à fusionner avec le Divin, à ouvrir le canal pour que le flot divin coule comme une cascade en l’autre, elle l’aidera à laisser s’entrouvir, les 2 serpents de la Kundalini, unifiés, pour accueillir les Lumières Célestes, le beau lotus qui s’ouvre à l’UN fini ! c’est aussi apprendre à vivre l’Amour Divin dans tous les autres plans…

La Flamme Primordiale , elle, c’est toujours et uniquement l’Amour, le Vrai ! Chaque être humain n’a qu’une seule Flamme Primordiale, et n’en changera jamais, elle existe depuis le début des temps, c’est une flamme qui s’est juste séparée en 2 pour pouvoir vivre des expériences chacune de son côté, mais sont toujours unies par l’Amour Divin, Inconditionnel et les 2 flammes se retrouvent toujours de vies en vies à un moment donné ! c’est un Amour si grand, si puissant, si fort, que la personne sait que cet amour n’est pas humain, qu’il est au-delà de tout mot, qu’il vient du Divin et contrairement à un amour que l’on éprouve pour un être humain, cet Amour-là, jamais ne peut se ternir, jamais ne peut diminuer , il ne peut que s’amplifier tant il est grandiose et contient tout l’Amour Infini de Dieu, Cet Amour est si fort, qu’on n’a nul besoin d’en douter d’un point de vue humain, nul besoin de se poser de questions, c’est là, c’est une évidence, rien ni personne ne pourra l’en détourner ni se l’approprier, c’est un Amour Divin, un Amour Céleste qui vient de si loin ! on laisse libre sa flamme Primordiale, cet Amour-là, parce que c’est l’Amour Divin en soi ! celui qu’on recherche tant !

Lorsque 2 Flammes Primordiales se rencontrent, se retrouvent, l’Amour Divin, Céleste, qu’ils éprouvent s’amplifie de plus en plus parce qu’il y a une re-connaissance d’âme à âme, chacune des 2 flammes voit l’autre partie de son âme divine! Chaque âme pousse l’autre à aimer la divinité en l’autre flamme ! Il y a toujours une des 2 Flammes qui permet à l’autre de lui faire vivre son Unité ; L’Amour est illimité, sans fin, chaque flamme veut voir son autre flamme accomplie, On peut dire à sa flamme Primordiale, à son âme, : « je t’aide, par mon amour, à t’élever pour que tu retrouves ton Unité » et on voit sa flamme accomplie car dans l’absolu, dans le Tout, elle est accomplie ! il ne peut y avoir de plus grand amour que celui-là, il permet de retrouver l’Unité, de guider sa Flamme dans La Perfection Absolue, de plonger dans l’ Unité, dans cette partie de notre Essence Divine ! Ensemble on s’ouvre sur le TOUT, on réunit le Dieu Père/Mère en soi pour devenir à son tour Dieu Père/Mère (citation de Flöt,)

Notre Flamme ¨Primordiale, représentant l’Amour Divin de Dieu Père/Mère peut donc nous aider : « lorsque 2 ou 3 personnes seront réunies en mon Nom, je serai là » a dit le Christ Jésus, donc lorsque les 2 flammes sont réunies, ensemble, elles peuvent œuvrer non seulement pour le bien de l’Humanité, mais elles amplifient leur cœur Divin, leur Amour Divin, pour ouvrir le cœur d’autres personnes, entre autres !

Le Plan Divin est juste, parfait, il n’y a jamais de discordance, tout est dans la simplicité, dans la fluidité de l’instant, la conscience s’ouvre, s’éveille, se fluidifie, s’amplifie, pour aller vers les autres, on sert de miroir, de modèles, les autres s’identifient à nous, alors autant dévoiler, montrer notre divinité en action !

Le but de l’incarnation est d’expérimenter la matière avec son être Divin, de comprendre le sens divin de notre venue sur terre, pour retrouver cette Unité et réunifier le corps de chair, la matière, à notre divinité. Ainsi la conscience s’ouvre, le cœur se connecte à notre Essence Pure, Divine, Céleste, on évolue, on se connecte de plus en plus à notre âme, on laisse derrière soi les illusions, on n’écoute que son cœur, que ce que notre Etre Divin veut nous dire, on le laisse agir, on le laisse nous guider, seul notre cœur devient notre maître, notre guide.

Peu importe la vie que notre âme a choisi de vivre, peu importe le corps de chair que notre âme a choisi d’endosser, peu importe les illusions ou expériences qui se présentent, les pièces de théâtre qui se jouent, on reste dans sa divinité, dans son cœur, on laisse défiler devant soi, comme sur un écran de télévision, sans rentrer dans le scénario, on EST un être Divin à part entière, qui peut TOUT, notre âme a choisi de vivre certaines expériences pour lui permettre d’avancer sur le chemin de l’Amour, de la Lumière, de l’Unité, de la Foi, pour lui permettre de vivre certaines situations en particulier et ainsi pardonner, libérer ce qui n’a pas été réglé dans d’autres vies,

L’Etre humain aime dominer, aime être reconnu, mais… c’est de l’illusion, c’est un piège car il crée, il s’identifie au scénario qu’il pense être sa vraie réalité, il lui faut donc revenir à son Unité, à son Etreté, à sa Divinité, il lui faut s’abandonner à Dieu Père/Mère complètement, totalement, entièrement et avec humilité car Lui seul est la voie de la Sagesse, de l’Amour, Il est le Chemin, Il est la lumière, Il est la Voie, Il est TOUT, ainsi chaque être humain pourra retrouver sa quiétude, le bonheur, vivant l’instant présent avec son cœur, s’émerveillant de tout ce qui l’entoure, de tout ce qu’il vit, sans combattre la dualité, tout sera dans la fluidité, il sera dans cette Présence d’Amour Infini, Grandiose, il sera dans le Tout, et Tout sera en lui, il pourra enfin vivre cette divinité qui sera partie intégrante de lui, devenue lui, à part entière, il sera redevenu l’Etre Divin qui peut tout, un corps de chair divinifié, il pourra être le temple Sacré de Dieu Père/Mère dans lequel celui-ci aimera et contemplera sa création.

On sait comment aimer… seulement en montrant, en dévoilant, en laissant la magie de l’Amour Divin s’exprimer en soi, en laissant l’Amour sortir de notre cœur par nos paroles, nos regards, nos gestes, à chaque instant, mais aujourd’hui…. pour beaucoup de personnes, aimer c’est tout posséder, tout de suite, c’est s’approprier l’autre, c’est dominer ou au contraire s’abaisser, servant l’autre pour avoir son amour… mais ce n’est que de l’illusion, ce n’est pas la réalité, le Divin ne permet pas cela, l’Amour Vrai ne se possède pas, ne se gagne pas, ne s’achète pas, ne se vend pas, il est là, partout, chez tous, dans chaque cœur humain, mais combien de personnes savent le découvrir ? d’abord en elle , en soi et le voir en l’autre ? aimer ce n’est pas posséder l’autre, aimer ce n’est pas lui dire « je t ‘aime » avec le mental, ce n’est pas offrir tout ce que l’autre désire pour avoir la paix on ne peut attirer l’amour de quelqu’un avec son mental, c’est tout, sauf l’amour véritable en fait il cherche à l’extérieur ce qu’il a en lui, mais ne sait pas comment le trouver, il n’a pas conscience de sa divinité, de son pouvoir de l’amour, de son cœur,

L’Amour veut dire : « l’âme our » c’est-à-dire que l’âme a juste la perception de l’Unité ! cela veut dire que pour retourner, revenir dans l’Unité, il faut perdre ses émotions ne plus s’identifier aux illusions, il faut se recentrer, retrouver son cœur, ne pas s’éparpiller et vivre uniquement dans son cœur, dans la Lumière, dans Dieu Père/mère !

L’amour ne s’explique pas, il est un concept, un mot pour définir quelque chose de si fort, si grand, si beau, si merveilleux, divin, grandiose, infini, que personne n’a pu trouver un autre mot pour désigner ce que chacun(e) ressent, éprouve dans son cœur divin.

Aimez, aimez, aimez tout un chacun, aimez sans condition, juste laisser l’amour s’écouler de son cœur à l’infini, sans interruption, telle une cascade … de Pur ‘Amour !

 

ÂMES SŒURS  
(ARCHANGE ANIEL)

 

"il y a des millions d’années, ce sont constituées des groupes d’âmes. Ces âmes, complémentaires, se sont réunies. Elles se sont réunies pour œuvrer ensemble et atteindre un but, un objectif. Elles se sont suivies tout au long des vies. Pas forcément incarnées en même temps mais constamment en lien énergiquement. Lorsque des âmes d’un même groupe se rencontrent durant leur incarnation, elles sont comme aimantées, car forcément elles se reconnaissent et leur complémentarité fait qu’elles s’accordent parfaitement. C’est ce qu’on appelle les âmes sœurs, elles font partie de la même famille, travaillent sur un même objectif et ne se perdent jamais complètement de vue.

Dans chaque vie, on retrouve des âmes, des êtres qui sont là pour nous faire avancer, sont sur notre chemin parfois pour nous faire prendre conscience de notre divinité, pour nous faire comprendre nos erreurs passées et les transcender, les mettre dans la Lumière, dans l’Amour De Dieu Père/mère, certains êtres vont croiser notre route l’espace d’un moment, juste le temps de semer une graine qui germera en son temps – parfois très vite, parfois dans un temps plus long – certains êtres sont là pour que nous soyons, nous, leur guide jusqu’à leur propre envol ; d’autres encore sont là pour montrer, pointer du doigt une partie de soi qui reste dans l’illusion…

Le sexe n’a rien à voir, car d’une incarnation à l’autre le sexe change et est différent. Les âmes n’ont pas de sexe, simplement lorsque deux âmes sœurs se rencontrent dans une relation amoureuse, leur rencontre prend une dimension particulière, car il y a accord sur tous les plans.

Les flammes jumelles c’est un peu différent. Chaque personne est « attachée » à une flamme jumelle. On peut avoir plusieurs âmes sœurs, mais on n’a qu’une seule âme jumelle. L’âme jumelle c’est la dualité de l’âme. Chaque âme expérimente la dualité. Les familles d’âmes sont elles-mêmes reliées les unes aux autres car tout est inter-relié. Le travail de chaque famille d’âme est complémentaire au travail des autres familles.

Tout est toujours relié, il faut bien avoir cette notion en tête, il n’y a jamais de rupture entre les âmes ou familles d’âmes. Une famille d’âme est un groupe d’âmes uni dans un même travail, dans une même dynamique, un même objectif. Le principal objectif actuel de l’ensemble des âmes est l’Ascension. C’est un objectif global et général à toutes les âmes.

Seulement, concernant cette Ascension, certains groupes d’âmes ont pour objectif l’aide à ce passage. Il est clair alors que les âmes se retrouvent et se rassemblent pour mener à bien leur objectif. Individuellement leur force est moindre, mais regroupées elles pourront se faire entendre des autres et ainsi les guider. Voilà pourquoi des groupes se forment répondant à l’appel intérieur. Vous avez tous répondu à cet appel intérieur, vous vous êtes tous reconnus dans cet objectif commun. Chaque groupe d’âme est attiré par un appel vibratoire, une fréquence spéciale, comme les aimants qui s’attirent. Les âmes sont attirées les unes vers les autres sans en avoir conscience. C’est quelque chose qui se combine sans qu’il soit nécessaire de faire appel à la volonté. C’est dans l’ordre des choses. Lorsque quelque chose d’important, de fort se produit pour un groupe d’âme, il est normal qu’elles se regroupent, se retrouvent, se rassemblent parce qu’elles suivent le même chemin. L’Ascension étant quelque chose d’extraordinaire, les âmes ascensionnent en même temps que leur groupe. C’est justement ce qui aidera à l’Ascension. Les membres des premiers groupes ascensionneront avec leur famille (parents enfants, même si pas du même groupe d’âmes). Ces âmes ayant ascensionné avant leur groupe attireront les autres âmes de leur groupe vers l’Ascension (phénomène d’aimant). En quelque sorte ils préparent le passage pour leur groupe d’âmes. En se joignant au groupes d’âmes des premières vagues, ils sont des sortes d’éclaireur, des Lumières, des phares pour leur propre groupe.

Le nom cosmique est une sorte de reconnaissance. Les âmes ont oublié leurs origines. Le nom cosmique revient lorsque l’on est retourné au fond de Soi pour retrouver son nom d’origine, son vrai Soi, ce nom qui n’a pas changé d’incarnations en incarnations. Ce nom qui vous relie au Cosmos et au TOUT, ce nom qui vibre à l’unisson. Ce nom est le retour aux sources mais aussi le passage vers l’infini, c’est l’alpha et l’oméga, c’est le ÊTRE."



****


INTERIORITE  ET SPIRITUALITE 

(Les Chroniques d’Arcturius)

Face aux grandes questions de la vie, chacun découvre que la seule réponse valable et valide émerge du plus profond de lui-même. Le monde extérieur peut lui présenter nombre de réponses, mais il arrivera toujours à la conclusion qu’elles ne correspondent jamais parfaitement à son ressentir. Personne ne peut répondre à la place d’un autre. Dans les grandes situations, chacun se mesure à lui-même et il est replacé dans sa solitude. Libre à lui de tenter de fuir cet état au lieu de le cultiver. Sauf que la solitude peut lui permettre de nourrir en lui une réponse intime qui est seule capable d’éveiller un feu intérieur ou une lumière divine qui peut éclairer son chemin et l’accompagner tout au long de sa route. C’est ainsi qu’il peut découvrir l’Île aux Trésors ou la Caverne d’Ali Baba qui s’ouvre au sésame de l’Amour. Autrement dit, c’est dans la solitude qu’un être comprend que, après avoir longuement convoité le monde extérieur, il peut lentement découvrir tout un univers de solutions et de réponses dans son espace intérieur, qui lui ressemble bien davantage. Après avoir exploré l’univers du mental, avec ses limites, il commence à développer l’intelligence du cœur, la voie de la connaissance qui mène à la réalisation dans l’Esprit suprême. Alors, après avoir fortement développé sa nature égotique, il pense à développer sa conscience divine. Et il découvre peu à peu que, à travers chacun, Dieu fait une expérience unique de lui-même.
Il faut croire, avec Aristote, que celui qui s’isole est un être dérangé, mais que celui qui assume sa solitude est un être supérieur. La solitude revêt divers aspects. Elle est d’abord matérielle parce que chacun est obligé de subvenir à ses propres besoins. On peut surmonter cette solitude en s’associant à d’autres personnes qui pensent comme soi, mais il faut alors agir sur son caractère pour attirer des gens harmonieux. Il y a ensuite la solitude mentale, celle de la personne qui, bien qu’entourée, se sent seule intérieurement. Ce sentiment peut être surmonté par une étude sérieuse des sujets vers lesquels l’esprit est attiré consciemment ou inconsciemment, car les semblables s’associent, mais les dissemblables s’unissent. Il y a enfin la solitude spirituelle, celle de l’âme, qui bien qu’elle fasse partie de l’Âme universelle, peut éprouver de l’ennui, un vide existentiel, du vague à l’âme, quoi. Celui qui n’a pas suffisamment développé sa nature spirituelle peut ainsi ressentir un sentiment d’insuffisance, d’incomplétude, d’incertitude, de crainte, un manque de confiance en soi et d’estime pour soi.
Mais, faisant de l’alpinisme spirituel, sur le flanc de la Montagne sacrée, tout pèlerin éprouvera tôt ou tard un grand sentiment de solitude parce que la majorité des hommes répugnent à l’effort et désertent, à un moment ou à un autre, la Voie. Et jusqu’à ce qu’il obtienne la vision intérieure, pour percevoir les formes spirituelles qui l’accompagnent, l’aspirant, qui voit ses accompagnateurs le déserter un à un, pourra passer par un état de vide intérieur, dont il est à espérer qu’il se servira de façon utile plutôt que pour se décourager lui-même. Les mondes denses sont peuplés d’êtres concrets, mais les plans subtils sont peuplés d’êtres raréfiés dont on ne sent pas toujours la présence, du moins au début. Alors, on se sent comme déserté, abandonné, tandis que nombre de présences tutélaires donnent leur appui discret. Ce n’est qu’une période probatoire de la sincérité du candidat. S’il la passe avec succès, avec courage, patience et persévérance, il ne regrettera jamais le lieu ou la dimension d’où il vient, faisant la connaissance d’êtres tendres et affectueux, infiniment amoureux, qui ne s’imposent jamais, mais accourent pour servir, au moindre appel, incapables de se tromper ni de tromper, comme c’est le cas des amis présumés d’en bas.
Beaucoup de gens ne savent pas fonctionner autrement qu’à l’intérieur d’un couple. Particulièrement à ce moment de l’ascension terrestre et collective, pour la plupart, il s’agit d’une erreur. En tout cas, dans peu de temps, il s’agira tout à fait d’une erreur qui impliquera ses répercussions. D’autant plus que, à ce propos, on peut croire tout à fait ce que Serge Pastor a dit : «La plupart des relations de couples sont basées sur des liens réciproques névrotiques, en lesquels la femme et l’homme identifiés à des «personnes» fortement conditionnées par des histoires familiales, raciales, ethniques et autres, tissent des rapports liés au manque affectif à combler, au besoin de se remplir de l’autre, de pérenniser des mœurs et traditions ancestrales et ainsi entretenir des schémas de constructions centrées sur des egos en situation de souffrances, de projections et d’attentes à satisfaire. Ainsi les couples donnent-ils à voir des rapports entre images modélisées, achevées ou en voie de consolidation, donc centrées sur des liens de surface, rarement sur des relations dénuées de tout désir d’appropriation, de soumission, de séduction ou autres stratégies mises en place par des «moi» en mal de vie.» Le couple cherchait sa légitimité et sa pérennité dans la nécessité de reproduire l’espèce et de mener à bon terme sa progéniture, poursuit une fin qui ne tient plus puisque, aux niveaux supérieurs de la conscience, chacun vit de sa propre entité et de sa pleine liberté et que, bientôt, la réalité matérielle, telle qu’on la connaît, ne subsistera plus. Pour la plupart, ce n’est que lorsqu’ils en feront le constat qu’ils réaliseront qu’ils ont manqué le coche et qu’ils ont pris la mauvaise direction.
Il en est de même de la relation familiale. Les liens qui s’y vivent proviennent de ce qu’Il est convenu d’appeler les fondements génétiques, karmiques et intergénérationnels. Ce type de relation est un lien, donc une attache de trop, au sens où l’humain le nomme, mais il s’agit d’un lien qui n’existe en aucune manière au sein des Mondes unifiés et qui peut devenir un obstacle à son évolution spirituelle, notamment à sa fusion définitive. Nul ne peut indéfiniment tenter de ménager la chèvre et le chou, ce qu’il croit devoir aux autres et ce qu’il croit se devoir. Or, fondamentalement, nul n’a de comptes à rendre aux autres par rapport à ses choix de vie.
En tout cas, dans les Mondes supérieurs, c’est de manière libre que le principe de filiation relie à la Source unique et aux lignées spirituelles authentiques. D’abord et avant tout, il relie chacun à son histoire évolutive au sein de l’Esprit éternel. Lorsqu’un être quitte les plans de la densité, ce qu’il a construit, établi ou relié, de vie en vie ou au cours d’une seule vie, n’existe plus. Et, puisque le plan astral a été dissous et que le mental est en voie de dislocation, cela s’avère désormais jusque dans les plans proches de la densité. Les relations que l’être humain établit ne sont plus inscrites que dans la durée de sa présente vie. Il se peut que, à l’occasion, pour des raisons d’affinités spirituelles ou de liquidation karmique, elles soient appelées à se relier et à se retisser au sein d’autres rôles dans d’autres vies. À ce moment, un être retrouve temporairement des âmes et des consciences avec lesquelles il avait été en interaction au sein de la densité matérielle. Mais, désormais, tous doivent admettre que, lorsqu’un être se libère de manière transitoire, par exemple à chaque mort ou transition, ou de manière définitive, comme cela est en train de se produire pour l’humanité, ces liens, auxquels il a tant tenus, n’existent tout simplement plus. Ce qui amène au constat d’une perte de temps dans le domaine évolutif.
Chacun gagne à reconnaître que la plupart des liens, voire l’ensemble des liens qui prévalent au sein de cette densité matérielle, portent une résonance qui limite la liberté. Alors, comme, à partir du moment où un être accède aux Champs unifiés de la Conscience cosmique, il ne peut maintenir les liens qu’il avait tissés dans le monde de la dualité, il gagne à s’en délivrer au plus tôt. En fait, tout ce qui lui tient à cœur (les compagnons et les compagnes, son conjoint ou sa partenaire, ses enfants, et lui-même, avec le milieu où il s’est incarné) tout cela se dissout totalement à partir du moment où il pénètre dans les Champs unitaires de la Conscience divine. En conséquence, il importe que chacun reconsidère, non pas à la lueur de l’intellect et des émotions, mais par l’éclairage fort du cœur, ce qui représente une relation dans la liberté. En aucun cas une relation de liberté ne peut ressembler à ce qu’un être vit au sein de la troisième dimension. À ce niveau, toute relation se fonde sur un certain nombre de critères qui évoquent des liens au sens de freins, même si, au niveau de la personnalité, on ose appeler cela une relation d’amour, de responsabilité, de devoir, de sens familial, de condition civique ou d’autre appellation choisie à sa convenance.
Ainsi, au sein de la Conscience unifiée, comme au sein de leur vie actuelle, la plupart des humains n’ont, au niveau vibratoire, aucune souvenance de leurs vies passées ou des liens qui existent avec des âmes et des consciences qu’ils ont rencontrées au sein de la matrice terrestre. Par bonheur, aujourd’hui, certaines âmes commencent à parcourir la Voie de l’Unité de la Conscience, d’où ils modifient spontanément, sans la moindre intervention du mental ou de l’émotionnel, leurs liens et leurs relations. Intuitivement, ils savent pertinemment que, quoi qu’en disent certains médiums, ces liens, d’utilité temporaire, se dissolvent au moment de la mort de l’une des personnes impliquées dans la relation. En fait, il peut subsister des mémoires ou des résonances, associées à des résidus karmiques, poussant à leur trouver une solution définitive. Mais, à partir du moment où les lois de la matrice et ses franges d’interférences ont été dissoutes et où les sas d’isolement — diversement appelés magnétosphère, héliosphère et ionosphère — n’existent plus (qui sont en cours de désintégration), les liens tels que l’être humain les a connus n’existeront plus du tout. Entre deux être, il ne reste jamais que le lien impérissable de l’Amour divin.
Pour cette raison, les êtres humains n’ont pas à s’étonner d’éprouver une difficulté de positionnement au sein des relations qu’ils maintiennent, ce qui entraîne des hauts et des bas. Inconsciemment, ils cherchent à s’aménager de plus en plus d’espaces de liberté en eux. Et ceux qui ne s’y appliquent pas se retrouveront incessamment dans un drôle de bourbier. Bien qu’il soit extrêmement difficile, au niveau humain, de recouvrer ses espaces de liberté, au sein de ses diverses relations, cela n’est pas tout à fait impossible. Tout dépend du degré de conscience, donc de maîtrise personnelle, que chacun a atteint. Pour y arriver, il faut savoir mettre un terme à tout chantage, à toute servilité, refuser de se soumettre au moindre pouvoir, qu’ils procèdent d’en haut ou d’en bas, du ciel ou de la terre. Car, fondamentalement, la récupération de sa liberté ne signifie pas qu’il faille rompre les liens, mais plutôt les transformer, de sorte que ce qui représentait un point d’aliénation se transforme en un point de libération permettant l’échange, le partage et la collaboration équitables.
Pour celui qui tient à poursuivre son ascension spirituelle, il lui appartient de voir à vivre cette transformation dès cette incarnation, au sein de ces instants particuliers qu’il vit et qui annoncent la fin de la vieille matrice. Chez tous, toute forme de dépendance doit disparaître, avec les peurs que l’indépendance et l’autonomie suscitent chez plusieurs, de manière à récupérer leur liberté totale et entière. Tous devront réaliser que, à travers les divers liens, ils n’étaient plus libres d’agir et d’aller et venir à leur guise au sein du monde terrestre, alors que tous sont appelés à se rendre où bon leur semble quand cela leur semble. Dans la Création, la Conscience suit la pensée, alors que la pensée suit l’attention et l’intention, permettant, en toute intégrité et honnêteté, de passer sur les plans dimensionnels correspondant à ses choix, d’y rencontrer les âmes et les consciences correspondant à ses affinités, afin d’éprouver la liberté d’une relation particulière dégagée de toute notion d’action et de réaction ou de Causalité. Un être ne peut atteindre cet état sublime que s’il accepte d’abandonner toute velléité de pouvoir sur autrui et de refuser toute velléité extérieure de domination sur lui-même.


****

Corps et âme ou Âme et corps 

Bien que cela puisse donner cette impression, votre âme n’est pas séparée de vous. En vérité, elle est votre véritable existence. Nous sommes tout simplement l’ombre de tout ce que nous sommes et il est si facile d’oublier qui nous sommes, d’où nous venons et ce que nous pouvons être. Parfois, nous avons juste besoin d’un petit rappel. Vous êtes exactement où vous êtes censé être. Peu importe les circonstances, peu importe le trajet que vous avez emprunté pour en arriver là où vous êtes en ce moment présent. Les choix, les résultats, les chemins que vous avez pu prendre et ne pas prendre. Votre âme veut que vous sachiez que tout arrive pour une raison, et rien ne se passe par hasard. Ayez confiance, tout va bien se passer. L’estime de soi est mesurée par vous, et vous seul. Si vous cherchez constamment en dehors de vous l’approbation et la validation, vous ne serez jamais heureux. Nous sommes tous différents et nous percevons tous les choses de différentes manières, mais votre réputation n’est pas quelque chose que vous pouvez vraiment contrôler. Votre réputation n’est pas vraiment entre vos mains, alors arrêtez d’essayer de satisfaire tout le monde autour de vous et commencez à vous plaire. Débarrassez-vous de vos peurs. Il y a seulement deux vérités dans tout l’univers, la première est l’amour et la seconde est la peur. Dans une égale opposition l’une de l’autre. Pour rester dans un état d’amour vrai et pur, l’essence de l’existence et de la vie elle-même, on ne doit pas être dirigé par la peur. Lorsque les temps sont durs, changez votre façon de voir les choses. Toutes les émotions d’inquiétude, les conflits, la culpabilité, les regrets et la tristesse viennent du fait que vous ne vivez pas dans le moment présent. C’est seulement en vivant pleinement l’instant présent que nous pouvons modifier notre point de vue et comprendre que les incidents de la vie sur une grande échelle sont mineurs. Ne vous attardez pas sur le passé et ne rêvez pas de l’avenir. Trouvez votre passion et agissez. Le prochain moment de votre vie n’est pas plus important que l’instant présent. Réalisez aujourd’hui votre rêve de demain, et comprenez que vos actions passées étaient destinées à vous aider à apprendre et évoluer. Alors laissez-les partir, laissez-les être et appréciez tout ce que vous avez en ce moment. Le moment présent est le seul qui vous soit promis. À partir de maintenant, votre vie pourrait s’arrêter en un instant. Au lieu de vous préoccuper des moments à venir ou de perdre le sommeil à cause des moments passés, aimez et vivez vraiment l’instant présent. Ce n’est que temporaire. Si vous êtes dans un mauvais endroit, ce n’est que temporaire. Si vous êtes dans un bon endroit, c’est probablement aussi temporaire. Les choses ne durent pas dans la vie. L’univers est en constante évolution et nous aussi. Tout dans cet instant est éphémère. Ne vous y habituez pas. Vous avez ce qu’il faut. Tout ce dont vous avez besoin est déjà en vous. Apprenez à vous connaître, à vous asseoir avec vous-même et à vous comprendre. Tout ce dont vous avez besoin, votre force, le courage, la compassion et l’amour, tout existe à l’intérieur. Vous avez le choix, prenez ce dont vous avez besoin et faites-le ressortir dans le monde. Et toutes les compétences, tous les talents, et toute la motivation dont vous avez besoin pour réussir sont déjà en vous. Vous devez croire en vous et faire votre maximum pour arriver là où vous voulez être. Vous avez déjà tous les outils nécessaires. Vous n’avez pas besoin de changer. Si vous voulez changer, changez ! Mais comprenez que vous n’avez pas réellement besoin de changer quelque chose chez vous. Vous êtes assez bien et assez intelligent comme vous êtes. Ne laissez personne vous dire que vous devez changez qui vous êtes. Acceptez votre destin. Comprenez que vous ne pouvez pas contrôler la moindre petite chose dans la vie. Relâchez le contrôle. N’essayez pas de tout commander autour de vous. Laissez l’univers faire ce qu’il va faire. Lorsque vous arrêterez d’essayer de tout contrôler, vous irez tellement mieux. Relâchez votre besoin de contrôle. Penser que vous pouvez avoir le contrôle sur les résultats de votre vie est une illusion créée par vous-même. Nous ne connaissons pas ce que l’avenir nous réserve et nous ne pouvons pas percevoir et comprendre les conséquences de chaque action et réaction, nous devons donc aimer sans attachement, et vivre sans attente et sans jugement. Acceptez : En vous mettant dans un état d’acceptation, de l’acceptation de tout ce qui est bon et mauvais. Vous vous libérerez de votre besoin de contrôle, vous vous libérerez de vos peurs et vous relâcherez vos attentes afin de pouvoir vivre dans le moment présent. Sans l’acceptation, rien ne peut prospérer. Il s’agit de la vraie prière, ne pas demander ce que vous voulez, les désirs de votre cœur, mais accepter toutes les bénédictions de la vie et être reconnaissant pour tout en retour. Un cycle d’amour qui continue à grandir. Souvenez-vous d’où vous venez. Lorsque vous connaissez le début, vous connaîtrez la fin. Lorsque nous comprenons que notre conscience est éternelle, nous comprenons qu’en réalité nous sommes de l’énergie. Une énergie, une âme, une conscience qui évolue, apprend et grandit constamment. Chaque incarnation apporte de nouvelles leçons, et de nouvelles expériences. Nous provenons de l’énergie et nous redeviendrons énergie. Rappelez-vous que vous n’êtes pas seul. Vous n’êtes jamais seul. Il y aura toujours quelqu’un pour vous. Et même si vous êtes coincé sur une île déserte, il y aura toujours vous. On dit qu’Albert Einstein croyait qu’il y avait effectivement une réalité alternative ou un autre monde, au-delà de notre propre vision. Étant donné que les yeux physiques étaient seulement capables de visualiser le spectre 3D dans un nombre limité de couleurs. Ce qui est au-delà du voile de notre physique est l’énergie. L’immense énergie, parfois, vous pouvez la ressentir, d’autres fois, vous pouvez ramasser de légères irrégularités. Nous ne sommes jamais vraiment seuls. Vous êtes toujours entouré par l’invisible, et si vous choisissez d’appeler, croyez-moi, vous pourriez être surpris par la réponse."


 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×