Une fenêtre dans le ciel



 

Oui, j'ai un goût prononcé pour la solitude, instants de repli interne
Permettant de m'éloigner de ce qui encombre une vie mise en berne
Je ne désire point lutter contre tous ceux qui me sont dissemblables
Je veux glisser seul en silence en m'isolant d'un monde indéfendable
Je reconnais souvent être en grand décalage avec mes semblables
Alors j'écris les amours, les souffrances, poèmes, histoires et fables
Ainsi, je trouve dans la forêt, les monts, les lointaines contrées
Toute l'inspiration pour laisser enfin s'exprimer ma sensibilité
Mais il existe aussi des solitudes à deux ou même dans la multitude
Qui inexorablement confirment mon chemin et certaines certitudes
Par la fenêtre qui s'ouvre dans ma tête, j'allège alors mon coeur
Apaisant peu à peu mon âme nuageuse de toutes ses douleurs



Luober portrait 2017 5

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×