Un jour, je m'endormirai...



Un jour, je m'endormirai et mon âme sereine
Viendra survoler des Champs Elysées, la plaine
Tout sera alors plus léger que ne l'est aujourd'hui
Et je laisserai mon corps mort vivre sa longue nuit

Un jour, je m'endormirai d'un sommeil infini
Ainsi je retrouverai quelques parents et amis
Et nous rirons le vent, nous rirons la pluie et le temps
Je n'aurai plus froid dans mon coeur bien trop grand


Un jour bleu, je m'endormirai seul ou à côté de celle
Qui aura vu dans mon dos, pousser ces blanches ailes
Plumes à écrire que j'aurai essayé lentement de déployer 
Pour voler au secours de mes rêves, mes belles éternités

Un jour, je m'endormirai avec encore des mots en moi
Ceux que l'on n'a pas pu exprimer et qui rime parfois
Avec amour, amitié, sourire, nostalgie et tendresse 
Venant du plus profond de l'enfance, instants de liesse  

Un jour, je m'endormirai après avoir prié pour ceux
Que j'aurai voulu protéger contre un monde douloureux
Dans lequel nous luttons avec toutes nos belles faiblesses
Un jour, je m'endormirai au passage de ta sombre caresse



Dormir 1

 

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site