De jolis souvenirs

 

Te souviens-tu quand j'étais heureux ? 
En fait, tu me diras, cela importe peu
Le sens dans lequel on parcourt le chemin
C'était hier ou, même, peut-être demain

Et, depuis toi, depuis moi, chaque jour 
J'ai appris de la vie, j'ai appris de l'amour
Depuis des mois, émoi en moi, chaque fois
Que j'ai un peu faim, que j'ai un peu froid

Ainsi, je me suis très souvent réveillé en sueur
Croyant que je faisais encore battre ton coeur
Tous mes rêves de toi ont été trop courts 
Mais ils m'ont chaviré, merveilleux jours

Te souviens-tu quand j'étais heureux ? 
En fait, cela me parle de nous deux
Ce sont de très jolis souvenirs
De ceux qui nous font grandir



Souvenirs

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×