Les tempêtes du coeur

 

Dans ces vastes étendues où l'on essaie de marcher droit
Où les vents puissants font courber l'échine chaque fois
Faisant face à ce souffle divin, blanc ou rouge, tel un brave
J'avance lentement, tirant fort sur la corde qui m'entrave 

Combien de temps vais-je ainsi résister à la tempête ?
Ce coeur balloté va-t-il survivre si on le maltraite ?
Au gré des remous de ma vie dont j'écris les pages
Les flots furieux déferlent sans trêve sur la plage

Nul ne pourra sonder toute la profondeur de mon âme
Nul ne saura chercher en moi, la source des flammes
Le coup de foudre qui s'abat et roule en boule de feu
Non, ne croyez surtout pas que l'amour n'est qu'un jeu

Entendez-vous, cachées dans mes récits d'aventures
Toutes les embûches débitées en copeaux et sciure
Ces branches arrachées des bois, les mois d'émois 
Les jours de gros temps quand nos coeurs se noient 

Cet horizon, qui s'étale à perte de vue, me rend aveugle
Tout cet océan qui n'en finit pas, tant il mugit et il beugle
Sur la jetée de l'amour, face aux flots, s'il le faut, je ferai grève
Car de ma folle passion et de mes émotions, peu à peu, je crève





Tempete

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×