Les Lucie Aubrac


A ces femmes qui sont des remparts,
des paravents contre notre désespoir.
Qui donne tout leur amour et leur joli corps
Pour que nous soyons toujours plus forts.

Derrière chaque nouveau départ de train
un homme attend quelqu'un qui le soutient.
Les longueurs de la vie ne sont que ruses

Et les langueurs de la nuit nous abusent.

Si prisonniers nous sommes de cette bulle,
De ce monde si fou, cette Terre qui brûle.
Le jour tant et tant attendu n'est jamais venu.
Cette fille tant aimée a-t-elle vraiment disparu ?

Qu'est-ce que le vent froid m'apporte ?
L'écho de la guerre qui est à nos portes.
Pourquoi Homme, avoir autant le trac ?
Rêve-t-on chacun de notre Lucie Aubrac ?

L'amour, la vie sont des combats héroïques.
Une lutte de tous les instants, lanterne magique.
Lucie lucide, l'amour nous conduit en résistance !
Lucide l'intrépide et la mort n'est qu'une délivrance !

Femme, aide-moi à ne pas baisser les bras !
Femme si je tombe, relève-moi à chaque fois !
Prends-moi dans tes bras à chaque froid !
Prends-moi dans ton lit et aime-moi !


Sans titre 16

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×