Les caprices du temps



 

Bonjour petite ride, bonsoir petite douleur
Toi qui nous fais vieillir, bien avant l'heure
Salut mon petit bide, ma jolie petite rondeur
Choco-Tablettes fondant comme du beurre

On ne peut pas hêtre et avoir été 
Disait l'arbre si solide mais déraciné
On ne peut toujours avoir des feuilles
Disait le dépossédé à l'homme en deuil

Le temps, impérial, dit au sablier : "c'est cool"
Mais ton tempérament fait que tout s'écroule
Car à la moindre petite contrariété qui passe
Les affres de l'âge te mènent droit à l'impasse

Voilà nos corps meurtris qui se flétrissent doucement
Elle nous fait parfois horreur, la morsure du temps
Attablé impuissant au festin bien incertain  de la vie
Nous passons dans le monde, ne durant qu'une nuit

Le livre de nos existences est très caractériel
Tournant ses pages comme nuages dans ciel 
Nous entraînant au mot fin, inexorablement  
Emporté malgré nous par les caprices du temps



Jeune vieux pomme

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×